Le Carnet Orange

Carnet de voyage, attrape-rêves, à spirales, bleu, parfois orange, grimoire, autel des sacrifices, feuilles volantes, capturées et aplanies

[Carnet Bleu] Septembre

Earth, Wind & Fire – September.

Magnifique, n’est-ce pas.

 

Ça s’est peu vu ces derniers mois, mais cette année, je m’étais imposée une thématique pour les Carnets Bleus mensuels : je voulais les illustrer au maximum avec des chansons, des artistes ou des tableaux nommés selon lesdits mois. En juillet-août, ça s’est avéré presque impossible, parce que même si je peux linker pour rire Earth, Wind & Fire, j’essaie quand même de choisir des œuvres qui me plaisent.

Je ne suis pas sûre d’avoir apprécié que l’été artistique se révèle au diapason de mon état d’esprit. En tout cas, la moisson de septembre est plus abondante – j’aurais été déçue qu’elle ne le soit pas. La plupart du temps, je ne connaissais pas les œuvres qui illustrent ces billets avant d’avoir écrit ces derniers. J’aime beaucoup l’idée de me forger un cocon où me lover dans une ambiance différente à chaque mois qui passe.

 

Grâce à Spotify, je découvre ainsi September Malevolence, avec ce titre :

September Malevolence – I shut doors and windows sur After this darkness, there’s a next. J’aime beaucoup ce titre à la syntaxe improbable.

 

Theodore Clement Steele - September

Theodore Clement Steele – September – 1892.

 

Paul Chabas - Matinée de septembre

Paul Chabas – Matinée de septembre – 1911. Waw.

 

September – Fragments of you.

 

Dmitry Spiros - September rain

Dmitry Spiros – September rain, 2017.

 

Ces deux-trois dernières années, septembre avait été doux. Cette fois-ci, il ressemble à la peinture ci-dessus. Ce midi, le ciel était celui de Novembre : noir, gonflé de mélancolie. Il pleuvait à verse. Les timides éclaircies du soir ne laissent pas voir les crépuscules.

 

Septembre c’est la rentrée, et le retour des aubes noires. J’ai l’impression de déclarer chaque année que cette rentrée est meilleure que la précédente, et c’est vrai ! Et ça me rend chaque fois plus heureuse d’exercer ce boulot. Mes élèves me choient : ils sont gentils, me gavent de compliments et s’enthousiasment pour un rien. Petite anecdote de l’après-midi : c’était mon premier cours de latin niveau 4e-3e, et j’y retrouve Anne-Fleur. J’étais sa prof principale l’année dernière, et comme c’est une gamine hyper rationnelle et sérieuse, elle sait d’autant mieux ma fâcheuse tendance à la désorganisation. J’ai distribué la fiche que j’ai préparée pour la séance 1 et après que nous l’ayons lue, j’ai dit, le plus naturellement du monde : « Je vous montre la carte sur l’ordinateur, je vous avais préparé le document mais j’ai oublié de l’imprimer. » Anne-Fleur a éclaté de rire. Je lui dis : « Quoi, ça te rappelle des souvenirs ? » Elle est partie en fou rire. Je lui ai évidemment promis des retombées terribles en termes de notes :) Voilà, c’est ça la relation que j’entretiens avec la plupart de mes élèves, et je m’estime chaque jour incroyablement chanceuse. C’est ce que j’ai envie de retenir ce mois-ci.

[Edit] : je vais aussi me souvenir que j’ai obtenu 15 à la soutenance de mon mémoire ! Faut pas déconner, quand même ;)

 

Billet précédent : | Billet suivant :


Une réponse à “[Carnet Bleu] Septembre”

  1. Esther dit :

    On est vraiment sur la même longueur d’ondes ;)
    Moi aussi j’aime me lover dans une ambiance singulière et différente, même si c’est plus chaque saison plutôt que chaque mois.
    Les oeuvres de Paul Chabas sont vraiment chargées d’une douceur et d’une poésie propres à l’automne, je trouve.
    Quant à ton boulot de prof, ça fait bien plaisir de lire que ce job continue de te passionner et que tu ne cesses d’apprécier tes élèves. Cela me permet d’enchaîner sur tes interventions sur le blog de Lana (blogschizo). Je les ai trouvé super pertinentes et nécessaires. Perso j’avais pas la force de répondre et tu as dit exactement ce que je pensais. Et ton point de vue et expérience de prof sont les bienvenus ! J’espère que ce débat ne t’a pas trop énervé, c’est vrai qu’il y a souvent des échanges assez véhéments sur le blog de Lana, mais pour moi c’est la preuve qu’elle touche des choses importantes :)

    Baisers humides <3

Répondre à Esther Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Coups de coeur

Lecture aléatoire

Billets par thèmes

En ce moment

Ça, c'est fait !.