Le Carnet Orange

Carnet de voyage, attrape-rêves, à spirales, bleu, parfois orange, grimoire, autel des sacrifices, feuilles volantes, capturées et aplanies

Billets par thèmes

Au hasard :

Les archives

Pourquoi je déteste la fin de How I met your mother

Comme la plupart des gens, j’adore cette série. Mais je déteste vraiment la fin. Je me souviens qu’à l’époque, lorsque Mathias et moi avions fait part de notre profonde déception, Régina semblait un peu interloquée par notre véhémence, et pas vraiment d’accord. Alors voilà, des années plus tard, l’explication.

Personnages fétiches : Robin et Barney

Robin ne veut pas d’enfants. Je sais que je suis un peu insistante sur la question mais c’est un sujet qui me tient à cœur. C’est cet aspect qui m’a fait m’identifier à elle, et j’étais contente que pour une fois, une série sur la vie ordinaire de trentenaires ordinaires aborde ce point de vue. Elle est indépendante, aventureuse, elle boit du whisky et fume le cigare… Elle est cool !

Robin Daggers

Je la trouve d’ailleurs diablement sexy en gothic girl :D

Quant à Barney, outre qu’il est complètement taré et même si au fond, il aspire à une vie plus stable… Il n’est pas ordinaire. C’est un personnage qui vit dans son imagination, toujours en train d’inventer des histoires, d’écrire sa propre légende. Ce n’est pas quelqu’un qui peut se contenter du monde prosaïque, banal. Il est prêt à tout pour épicer le quotidien.

Barney Stinson magician

Je le trouve d’ailleurs diablement sexy en gothic boy :P

Barney Stinson Doppelganger

Ou en jongleur de rue… (sérieux les mecs, mettez-vous au maquillage !)

Au fond de moi, je pense que les personnages de Robin et Barney s’adressent (à l’origine) à des gens comme moi. Du coup, j’en fais un peu une affaire personnelle :) Or, la fin de How I met torpille le couple. Elle les vide de leur substance, les essore bien, avant de nous offrir une conclusion conforme à la morale.
Et ça avait déjà commencé avant…

Le triangle amoureux

Ted aime Robin. Robin ne sait pas trop. Barney tombe amoureux de cette nana avec qui il peut tout partager. Franchement, l’arc Ted-Robin me saoule. Je veux bien admettre que Robin soit très attachée à Ted, qui lui a toujours été fidèle et s’est toujours coupé en quatre pour elle. Mais ils ne vont pas du tout ensemble ! Rien que la question des enfants est clairement une fin de non-recevoir, même si ça n’empêche évidemment pas les sentiments.

Or, en dépit de toute logique, les scénaristes essaient de nous persuader que c’est eux, le couple-phare de la série. Robin passe son temps à douter de sa relation avec Barney sans aucune raison. Le ressort de leur première rupture était grossier même pour une comédie (ils deviennent gros, moches et sales en s’enfonçant dans le quotidien !) L’histoire du médaillon, pareil : Ted est le dernier appelé pour remettre la main dessus, mais il arrive évidemment le premier, et ce seul fait a plus de valeur pour Robin que tous les stratagèmes extravagants que Barney a mis en place pour la séduire, que le fait qu’il se soit rangé pour elle, que toutes les preuves d’amour qu’il lui a données et qui lui ont coûté.

how i met your mother s9 ep12

Bien sûr que je suis amoureuse de lui :)

Bon, j’insiste sur les preuves d’amour parce que c’est romantique et tout, mais en dehors de ça, Robin et Barney partagent une vraie complicité. Ils se comprennent. Ted s’accroche à une image de Robin qui n’est pas elle. Il espère qu’elle va changer !

La fin

Dans le dernier épisode, on apprend que le mariage n’a pas duré. Robin finit avec Ted – et ses gosses (passons sur les neuf saisons de « comment j’ai rencontré ta mère dont on se fout royalement… ») De son côté, Barney se découvre père. Il est fou de joie à l’idée d’élever un gosse avec une femme qu’il a sautée une fois.

Vous vous rendez compte du message véhiculé ? J’ai eu l’impression d’assister à un cours de morale de la part de parfaits étrangers : tu vois, ce que tu trouvais cool et original ? Ben c’est un fake. Les femmes indépendantes et nullipares finissent toujours par se rendre compte que leur place est à la maison. Les hommes comme Barney rêvent secrètement à une vie de famille bien pépère. Comment je dois comprendre ça ? Il leur manquait à tous deux un enfant pour être équilibré, c’est ça ?

J’ai l’impression qu’on me dit que je n’existe pas, qu’on me dénie ce droit d’être différente. Ça me rend dingue. Est-ce que je ne pourrais pas, pour une fois, avoir un personnage qui me ressemble, sans qu’on se sente obligé de le faire rentrer dans le rang, quitte à bien tordre les barreaux de la cage pour que ça passe ? Des personnages qui rêvent d’une vie « normale », y’en a déjà plein… C’est trop demander d’en avoir qui nous plaisent à nous aussi ?

Le mariage de Barney et Robin est présenté comme une parenthèse un peu dingue, qui ne pouvait pas durer. Les gens comme eux se fourvoient. Ils se rendront bien compte un jour qu’on ne peut pas vivre comme ça.

Il y a un épisode où Lilly, épuisée par son nouveau-né, avoue qu’elle regrette parfois d’être devenue mère. Je trouve ce passage d’une grande justesse. Mais il perd de son sel si on le met en regard de l’histoire de Robin. Cela n’apparaît plus comme un choix, juste comme une évidence : tout le monde fait ça et c’est normal. C’est bien. Robin est une erreur du système, mais elle sera corrigée. La machine a broyé les grains de sable.

Voilà pourquoi je me suis arrêtée à l’épisode 22 de la saison 9. Tout ce que je sais du mariage de Barney et Robin, c’est qu’il a été légendaire. Je trouve qu’ils le méritent bien.

Barney Stinson quote

Voilà :)

Billet précédent : | Billet suivant :

Actus et projets

Aux côtés (entre autres !) de Léo Lallot et Anthony Boulanger dans De la corne du Kirin aux ailes du Fengchuang.

Coups de coeur



Mes liens