Le Carnet Orange

Carnet de voyage, attrape-rêves, à spirales, bleu, parfois orange, grimoire, autel des sacrifices, feuilles volantes, capturées et aplanies

Billets par thèmes

Au hasard :

Les archives

[Carnet Bleu] Desde el Infierno

(J’adore écrire en espagnol. Je trouve que cette langue claque sa race.)

Hier, j’ai acheté Metallian. La dernière fois, c’était en octobre… 2013. J’ai un rapport un peu particulier avec le metal : c’est un genre qui me fascine mais dans lequel je trouve rarement matière à frissonner. Autant je raffole des gimmicks électroniques, autant les clichés sonores du metal me lassent rapidement. Batteries hystériques, riffs répétitifs et grognements gutturaux finissent par m’agacer. Seul le hurlement typique d’une intro de black metal trouve grâce à mes oreilles, pour la simple et unique raison qu’il me défoule. Comme celui-là (même si ça va, c’est presque plus un miaulement de chaton, là) :

Par contre, je suis hyper-méga-fan des voix aiguës. Dans le black comme dans l’électro d’ailleurs. Je les trouve proprement démoniaques et diablement sexy.

Je regrette de n’être pas « fan » de metal en général parce que je suis persuadée que les metalleux sont les gens les plus cools de la terre. Vous avez vu l’hommage des spectateurs du Hellfest à Yann Barthez ? Un grand moment de bonheur :

Evidemment, tout a l’air cool avec un air de cornemuse.

Non mais vraiment : ils sont réellement passionnés, ils ont les cheveux longs (enfin, les VRAIS) et ils boivent de la bière. Dans des cornes. Par litres. Et ils tirent des feux d’artifice :

Feu d’artifice | Hellfest – 18 juin 2016 – Hommage à Lemmy – Vous n’imaginez pas à quel point j’aime les feux d’artifice. Ça me fait pleurer à chaque fois, tellement je trouve ça magique. C’est l’invention la plus merveilleuse du monde.

Et puis, ils font des trucs comme ça :

Et ça se passe de commentaires tellement c’est cool.

Ils ont aussi inventé la version métallique et donc garou de Blutengel :

hi hi

Breeeef. En fait, j’adore le metal. Juste une toute petite partie de ce qu’il produit. Mais quand  j’y réfléchis bien, je me dis que c’est exactement pareil avec l’électro : en dehors de mon trio de tête (Hocico, VNV, Amduscia) plus une poignée de groupes qui me font vraiment triper (Cyborg Attack, Wynardtage, Agonoize, Alien Vampires, Sin DNA, Tactical Sekt, etc), je trouve plein de défauts à cette scène. Les mêmes que dans le metal, dans la pop, la variétoche… Je ne suis pas une metal-head, pas plus qu’une électronaute, pour la simple et bonne raison qu’aucun genre musical ne se suffit en lui-même. Au final, je peux me définir comme metalleuse parce que j’aime ça. Je déteste le jazz, le r’n’b, la plupart du rap… Mais j’aime le metal.

Où on en arrive enfin au but : parler metal…

Et des trucs qui me scotchent à mon siège.

J’aimerais pouvoir dire que le black est mon genre préféré. C’est faux, parce que la plupart des groupes que j’aime dans cette branche sont soit conspués par les « true », soit des crossovers. Mais je m’en fous. Pour moi, le black, c’est ça :

Et pas les vieux trucs sans clavier enregistrés dans le garage de papa.

Et puisque j’en suis à l’heure des mea culpa, autant me débarrasser d’un poids tout de suite : oui, je suis fan de Dimmu Borgir.

Tant que j’en suis là, je peux aussi vous avouer à quel point Dany Filth me fait craquer, spécialement dans ce live au Hellfest en 2015, dans lequel il a l’air tellement nerveux avant de monter sur scène, puis de livrer une prestation vocale à couper le souffle.

Cradle Of Filth – Hellfest 2015 Full Concert – Oui, ils mettent un peu de temps à recalibrer le son, les premiers cris sont inaudibles. Shaaaame !

Dix morceaux en vrac

Je ne possède presque aucun album de metal. Parmi ceux-là, il y a Sumerian Daemons.

C’te claque.

Si un jour vous lisez le roman à propos duquel j’ai posté un premier « journal d’écriture », vous penserez peut-être à ce titre quand vous rencontrerez Endraël (et si vous avez déjà lu la première version, vous le verrez peut-être différemment). Quand nous habitions au square du roi Arthur à Rennes, avant de partir à Québec, j’avais écris un passage concernant Kagami et Endraël – que j’ai perdu avec le vol infâme de mon PC portable. Dans mon esprit, Endraël se veut aussi cauchemardesque que l’ogre du Labyrinthe de Pan.

L'orgre du Labyrinthe de Pan

Pour écrire ce texte, j’avais écouté Over the old hills. En boucle. Pendant deux heures. Cette voix, ces voix… Ce sont celles que j’ai essayé de traduire quand j’ai évoqué Endraël.

De quoi donner envie d’empoigner une épée et de courir… Sans hésiter, un de mes morceaux préférés de tous les temps !

Ouais je sais, je n’aime que des trucs archi-connus.

Je l’avais déjà dit ici mais je réitère : le chanteur de Finntroll est trop sex, et venez pas me chercher des noises, vous ne regardez pas Queen Adreena uniquement parce qu’elle chante bien.

Comment j’aurais survécu à un bus rempli d’ado débiles écoutant Skyrock s’il n’y avait pas eu Anorexia ? Expliquez-moi.

J’ai mis un temps fou à retrouver le nom de ce groupe dont j’ai toujours aimé les singles sortis sur des samplers Metallian ou Hard’n’Heavy.

Comme Summoning, Darkflight sait ce que c’est que de naître Orc, arraché à la glaise et condamné aux ténèbres.

Dans le dernier Metallian, donc, ils parlaient du nouvel album de The Vision Bleak. Comme je n’avais jamais écouté ce groupe, je suis allée découvrir l’album :

Et ben c’est un gros coup de cœur. Je me suis d’ailleurs empressée de l’ajouter à mon panier : ça fait si longtemps que je n’ai pas acheté de disques !

Allez, je termine avec une vidéo d’Angra. Parce que c’est rigolo.

Mais pas très viril, si ? :P

Et un coup de coeur

Ça faisait très longtemps que j’avais pas été à ce point scotchée. L’album sort le 14 octobre et je l’ai déjà pré-commandé ! Ce… vortex de guitares, wahou. Puis il chante en breton, et je trouve ça méga-classe. Et cet artwork…

Billet précédent : | Billet suivant :

Actus et projets

Aux côtés (entre autres !) de Léo Lallot et Anthony Boulanger dans De la corne du Kirin aux ailes du Fengchuang.

Coups de coeur



Mes liens